Triathlon de Namur: une course très attendue!


Course, Elle, Triathlon / jeudi, août 17th, 2017

L’année passée j’avais participé au Triathlon de Namur en tant que relais Natation avec une équipe 100% féminine du GTC! Ce qui me refroidissait c’était l’ascension de la Citadelle de Namur… et ma participation quelques jours avant au Triathlon de La Gileppe! Finalement cette année-ci je me suis organisée autrement pour mes courses et j’ai pu prendre le départ, seule, du Triathlon de Namur.

Le Triathlon de Namur est une course où les places partent quand même assez vite et où chaque année le Triathlon Namur Team essaye d’augmenter le nombre de places. Cette année-ci c’était possible en organisant un départ différé pour la Ladies Cup.

En 2016 j’avais fait le Triathlon de La Gileppe seule et le Triathlon de Namur en relais. Cette année-ci j’ai participé seule à Eupen, en relais natation et course à pied à La Gileppe et seule à Namur! Trop emballée et trop #spressée. La Citadelle, ça va être hardcore puisque évidemment je n’ai pas pu faire un repérage vélo.

Heureusement Stéphanie (même équipe relais à La Gileppe et même club de triathlon) me rassure en me disant qu’elle a fait la reconnaissance la veille à son aise et que franchement c’est pas si pire! Merci Stéphanie, tu m’as permis de partir la tête un peu plus légère et de me rassurer un peu pour la course!

2fortri Triathlon de Namur Marine
© Marc Melchior

Comme à chaque course on part plus tard que prévu mais on arrive à trouver une place assez facilement et pas trop trop éloignée et je suis vite prête (pour une fois) pour le départ. Il commence à pleuvoir mais hors de question d’avoir la même blague qu’à Eupen avec ma combinaison à l’envers trempée et immettable! Hop j’enfile une partie sous un arbre et j’avance en remontant le reste de la combinaison pour ne pas que l’intérieur soit trempé!

Il est tant que je vous raconte cette course… Surprise (mais pas de suspenses pour ceux qui étaient là haha)!

SWIM + T1

Bon, je suis prête et dans l’eau largement en avance! Elle est à une bonne température, ni trop froide, ni trop chaude! Je ne suis pas encore assez « à l’aise » que pour nager sans combinaison en eau vive. Ne me demandez pas pourquoi mais j’ai l’impression d’être protégée des crasses de l’eau (et des poissons qui veulent me tuer haha)! De toute façon vu mon niveau ce n’est pas ce genre de détail qui va influencer toute ma course!

Comme l’année passée, je me mets sur la droite en face de la bouée jaune et du bâtiment blanc! Parce que la bouée jaune je ne la voit pas bien une fois que je nage, par contre le bâtiment blanc derrière… me permet de nager droit et d’avoir un point de repère plus facile!

Le départ est lancé et je me prends la corde. Ah bah oui sinon c’est pas marrant! Pourtant ils l’ont levée mais je suppose que quelqu’un s’est appuyé dessus ou je ne sais pas. Pas grave, je démarre! L’avantage du départ différé en Ladies Cup c’est que nous ne sommes pas beaucoup dans l’eau: 73. Alors je me fais vite une place juste un peu derrière le peloton de tête! Je suis tranquille, je ne nage pas trop vite et je me concentre sur mes mouvements. Allonge, poussée finale jusqu’au bout, inspire, expire… Bref, je nage vraiment relax! Je suis moi même étonnée mais pour une fois je trouve que j’ai mieux nagé et je suis surtout sortie moins crevée et dans le jus d’avoir peut être trop donné et surtout n’importe comment!

Au final, après un départ sur la corde et un morceau de bois dans la tête je ne m’en sort pas trop mal! La natation est bipée après la sortie mais je ne sais pas où exactement. J’ai parcouru les 700m du Triathlon de Namur en 00:11:47! Je réalise le 8ème temps de natation sur 73 concurrentes! J’avoue que je suis déjà hyper contente!

Evidemment en sortant de l’eau je ne le sais pas mais j’estime être dans le top 10 ou pas loin en tout cas!

2fortri Triathlon de Namur Marine
© Sudpresse V.Lorent

Transition swim-bike

La sortie de l’eau se fait sur une échelle (avec assistance, ça c’est cool) et ensuite nous devons courir jusqu’au parc et sur le chemin rendre notre bonnet. Evidemment je commence à retirer ma combinaison du côté de mon bras droit. Forcément, j’arrive à un moment où je suis un peu coincée pour rendre mon bonnet haha! Tant pis, pas le temps de réfléchir et j’enlève le bonnet de l’autre main (après tout on en a deux c’est pas plus mal)! Comme quoi ça m’arrive de réfléchir vite!

2fortri Triathlon de Namur Marine

J’arrive au parc à vélo, je galère un peu à mettre mes chaussettes tout simplement parce que j’ai couru dans l’herbe et mes pieds sont sales! Je pense qu’il est temps que j’apprenne à rouler et à courir sans chaussettes (champagne, on enlève les chaussettes!)

Après j’enfile le reste, je prends le vélo et je démarre! Je n’ai pas fait une transition exceptionnelle 00:01:46 qui est le 18ème temps sur les 73 transitions swim-bike.

BIKE + T2

Hop, je décolle sur le vélo, je repense à ce que Julien m’a dit « prends ta compote en sortant directement, avant la citadelle« . Bon, sur un triathlon petite distance je ne mange pas. Ici je me suis dit que j’allais me prendre une petite compote tranquille pour affronter le Mont Ventoux. Ah non, ce n’est que la citadelle. Faut pas demander si un jour je fais l’Embrunman!

 

Bref, compote en bouche, j’arrive sur la citadelle (qui devait être à 500m de la sortie du parc je pense) et je commence à mouliner. Il ne faut pas que je me crame, il faut que mouline. Tire, pousse, tire, pousse, respire, bois un coup.

2fortri Triathlon de Namur Marine

 

Finalement, la citadelle c’est pas difficile! La montée se faisait par la rue en pavés et vu le côté par lequel nous sommes descendus… je suis contente de ne pas être montée par la! Une fois arrivée au sommet je suis contente de pouvoir reprendre un peu de vitesse.

Assez sympa finalement ce parcours! Je m’amuse pas mal, même si je me fais dépasser par des machines de guerre, mais ça, c’est comme d’habitude! Je me suis même fait dépasser par un peloton de 15 cyclistes à peu près. Tranquille les gars! Au moins je peux dire que j’ai tout fait toute seule et que j’ai pas eu de lièvre, ni de peloton pour m’économiser, contrairement à certains…

Juste après la croisée du peloton on se retrouve sur une sale côte, très courte, mais très pentue! Mais après ça quel bonheur c’est que du plat hyper roulant et des descentes (sans pluie, encore mieux!)

2fortri Triathlon de Namur Marine
© Marc Melchior

Finalement j’arrive au parc à vélo et je me dis « déjà »? Je n’ose pas regarder ma montre mais j’estime avoir fait un bon vélo comparé à mes dernières courses!!! Mais c’est pas tout, il me reste encore la course à pied!

Je termine donc mon vélo (20,3km sur ma montre) en 00:45:39 soit le 18ème temps sur 73! Assez contente finalement et cette citadelle est derrière moi!

Transition Bike-Run

Ma seconde transition est un peu plus rapide et j’essaye de faire un maximum mais c’est pas encore ça! Elle a duré 00:00:59! Pas trop mal, mais on a déjà vu mieux! Je mets mes chaussures, je prends ma penne et salut!

2fortri Triathlon de Namur Marine
© Sudpresse V.Lorent

RUN

Je pars en courant et quel plaisir d’entendre les encouragements! Que ce soit de Julien, des coachs ou des copines présentes sur le parcours! Marc (mon entraineur) me dit de garder le rythme sur lequel je pars. Mais je suis partie un peu vite Marc, je ne tiendrais jamais! Et puis commence ce débat intérieur.

Et si tu croyais un peu en toi? Si tu te donnais les moyens d’y arriver?

T’as bien couru à La Gileppe, tu peux le refaire ici? Oui mais je vais me cramer? Et alors après c’est fini?

Finalement de débattre seule dans ma tête et bien, ça m’occupe, et les mètres défilent. Ok pas au point de faire toute ma course mais finalement je me dis que je peux le faire, j’en suis capable! Alors je garde le rythme, j’augmente ma cadence pour moins me fatiguer mais surtout être plus dynamique!

Tout le monde me dépasse mais ça c’est comme d’habitude mais au moins ici je me sens bien! Je commence à avoir mal au ventre. Eh bien tant pis, ça partira à l’arrivée! Je commence à avoir une douleur à la poitrine comme les fois précédentes. Eh bien tant pis #2! C’est du mental, du stress! C’est superflu! Je décide de ne pas m’alarmer, de rester optimiste et de bien respirer à fond… Pfiout envolé!

Je sens à ma respiration que je cours bien comparé à d’habitude, mais après tout, je suis là pour ça non? Pour tout donner!

FINISH LINE TRIATHLON DE NAMUR

2fortri Triathlon de Namur Marine

On repasse le pont et finalement nous ne sommes plus très loin de la ligne d’arrivée! Je vais enfin la franchir cette ligne d’arrivée du Triathlon de Namur! Je clôture ma course à pied en 00:29:10 (52ème temps)! J’ai couru en dessous des 30 minutes! Une victoire de plus même si ce n’est pas la première fois! A une époque ça relevait de l’exploit de faire un chrono similaire.

Ma course s’achève donc en 01:29:19 à la 22ème place de la Ladies Cup et à la 12ème place dans ma catégorie!

Je dois dire que je suis hyper contente, encore même au moment où j’écris ces lignes. J’ai kiffé ma course du début à la fin. J’ai nagé sans prise de tête, j’ai roulé en améliorant ma cadence, en profitant du paysage, des descentes et surtout avec les encouragements des hommes du GTC qui passaient à côté! Merci les gars au passage! Et enfin, pour la course à pied, quelle liberté! Je retrouve des sensations d’entrainement, le plaisir de courir, la liberté! Même si c’était pas évident, en tout cas jusque maintenant ce sera la course où je me suis le plus éclatée sur la saison 2017!

Il y a encore d’autres courses qui arrivent dont un distance olympique, donc ce n’est pas encore fini!

Il y avait une belle brochette du GTC présents sur la course! En tant que participants ou supporters, personnellement ça m’a donné plein d’énergie pour et pendant la course! Alors merci à vous tous! Et merci aussi aux divers photographes présents sur la course!

Vous pouvez retrouver les photos de Sud Press >>ici<<, de Marc Melchior >>ici et <<, du TNT >>ici<< et les nôtres, >>ici<<!

Maintenant c’est en route pour Vichy!