World Championship AFS Ironman 70.3 – Partie II


Course, Elle, En couple, Triathlon / jeudi, octobre 4th, 2018

Nous voilà donc arrivés à Port Elizabeth pour les Championnats du monde Ironman 70.3 (vous ne le saviez pas??) ! Le voyage a été assez long mais agréable donc on ne doit pas trop se plaindre. On avait surtout hâte de découvrir enfin l’Afrique du Sud ! Par contre on était également un peu stressés par notre arrivée. Est-ce que le vélo allait suivre ? Conduire à gauche ? La météo ? Le logement ? On vous explique tout ci-dessous ! Et si vous avez déjà vu nos vidéos, vous connaissez déjà une partie des réponses. Bonne lecture.

ARRIVÉE

Nous avons atterris à Port Elizabeth vers 18h et à la sortie de l’avion, grosse « surprise ». Sans en être vraiment une… Sindjeu quel vent ! Alors la mer du Nord, la Bretagne, la Vendée, à côté c’est la maternelle. Des bourrasques de dingue sur la piste de l’aéroport (oui nous sommes descendus sur la piste). Bon, on nous avait prévenus aussi qu’il y avait du vent ici. Du coup y a plus de doutes : on est bien arrivés.

ironman world championship 70.3 trip port Elizabeth South Africa 2fortri

Nous sommes un peu à la ramasse après 18h de trajet et on a surtout hâte de se poser. On file récupérer les valises où tout se déroule très bien. Il y a juste les valises vélos qui ont été déposées comme ça aux bagages hors dimension. Du coup un peu chaud car on ne demande pas de pièce d’identité (ni à PE, ni à Johannesburg). Bref, tout le monde récupère son vélo donc tout se passe bien.

Nous avons loué une voiture directement à l’aéroport donc nous avons été la chercher (logique). Sauf que le temps de récupérer les bagages, de trouver la bonne compagnie, de remplir les papiers etc, il était facilement 19h15 et il faisait… noir !

Je ne vous raconte pas à quel point j’étais à l’aise de conduire pour la première fois une voiture à gauche, dans un pays totalement inconnu et avec un éclairage minime (dois-je ajouter qu’il pleuvait) ? Heureusement, la guesthouse n’était qu’à 10 minutes en voiture.

SUR LA ROUTE

Le trajet était court, mais il a été intense ! Déjà parce que plusieurs fois Julien a du me rappeller qu’ici on roule à … gauche ! Surtout aux croisements, où forcément, par réflexe, je regarde comme à la maison. Sans compter quand il faut prendre un rond point à l’envers (pour nous) et à un croisement bien se dire qu’on tourne pas comme d’habitude. C’est toute une gymnastique d’esprit! Je vous épargne le nombre de fois où j’ai enclenché les essais glace quand je voulais mettre mon clignotant…

Ensuite en arrivant le long de la plage on a croisé une personne qui a failli traverser devant nous (très peu éclairé, on l’a vue au dernier moment). On a également vu qu’il avait une batte en main et que c’était pas pour faire une partie de baseball. 100M après,  quelqu’un d’autre qui, lui, ne s’est pas gêné pour traverser directement. En dehors des passages cloutés et en débarquant entre deux voitures. Sinon c’est pas marrant ! Enfin, sur le dernier kilomètre pour arriver à la Guesthouse, j’ai croisé deux voitures qui sont arrivées limite en face de nous car elles étaient en train de dépasser quelqu’un dans le sens inverse.

Miracle, nous arrivons indemnes à la Guesthouse mais ça ne nous rassure pas trop tout ça !

QUE LE VOYAGE COMMENCE

Nous voilà bien installés à la Guesthouse. On découvre un peu les environs et les coutumes aussi…

Trip port Elizabeth South Africa beach 2fortri

La première semaine aura été assez simple. On a pris l’auto pour aller voir une partie du parcours vélo et découvrir un peu le paysage le long de la côte. Nous avons visité le musée Bay World et exploré un peu le « Disney Land » de Port Elizabeth : le Boardwalk. C’est un hôtel avec un casino et en son centre on se croirait vraiment à Disneyland. Une avenue avec des commerces en tous genres, un cinéma, salle de conférence etc. Nous avons également fait un tour par le village expo et la boutique Ironman pour s’offrir quelques souvenirs…

La première semaine a donc été assez calme ! Les jours précédents la course nous avons été récupérer les dossards des participants (Julien, Nicky, Oli, Vincent et Valérie) à l’Ironman mais pas que ! Nous avons été récupérer également les dossards des enfants qui participaient à l’Ironkids et Vanessa (épouse de Vincent) et moi même avons été récupérer nos dossards pour la NDLOVU 5K Fun Run organisée par Ironman. Ca change de l’Irongirl et surtout c’est ouvert aux deux sexes !

NDLOVU 5K FUN RUN

Notre course avait lieu le jeudi 30 tandis que l’Ironkids avait lieu le vendredi 31 ! Le jeudi Vanessa et moi nous sommes donné rendez-vous à 6h20 à notre guesthouse pour un départ de la course à pied à 7h. Le temps d’aller à pied jusque là c’était notre petit échauffement. Surtout que nous faisions la course sans stress et en mode relax !

C’était très chouette de pouvoir courir le long de la plage tout en découvrant ces paysages magnifiques au petit matin quand la ville se réveille seulement.

5k ndovlu fun run port Elizabeth ironman South Africa

Après notre course de 5km nous avons accompagné les hommes et Valérie sur la natation qui était encadrée. C’était vraiment impressionnant de voir autant de bateaux, kayaks, jetski présents pour encadrer la natation. Des bouées étaient installées pour eux nager et ils n’avaient pas intérêt à sortir du couloir qui leur était destiné. Aussitôt que quelqu’un déviait un sauveteur donnait un coup de sifflet. Je pense que c’était dû aux courants qui peuvent parfois être trop importants mais aussi pour éviter qu’un nageur aille vers un jetski et qu’avec les vagues celui-ci ne soit heurté. Bref, ils ont bien raisons de prendre autant de précautions (mais peut être pas de polluer autant dans la mer…) mais ça c’est un autre débat !

IRONKIDS

Le vendredi matin nous avons été encourager les enfants sur leur Ironkids ! Certains étaient très impressionnés par tout le folklore autour de la course. Entre nous, pour ceux qui ont déjà participé à un Ironman (5i50, 70.3, 140.6, ou même irongirl, fun run,…) ce tapis rouge nous procure déjà pas mal d’émotions en tant qu’adultes. Alors un enfant, même si il ne voit pas le tapis de la même manière que nous, imaginez-les, pour les plus petits, arriver sur ce tapis rouge, long, entouré de barrières, d’arches, de bruit, de gens qui encouragent, qui applaudissent,… il y aurai de quoi être un peu effrayé ! Ils étaient vraiment tous admirables !

IRONMAN 70.3 WORLD CHAMPIONSHIP

Nous voilà le samedi 1er septembre, jour de la course des femmes ! Ces demoiselles ont de la chance car la météo est clémente ! Le départ se fait par vagues de 10 personnes toutes les 10 secondes. Séparées par groupe d’âge dans le désordre. Pour les femmes :

  • 7H30 Pro
  • 7h33 Athlètes avec un handicap
  • 7h45 70 ans +
  • 7h54 35-39 ans
  • 8h01 65-69 ans
  • 8h18 60-64 ans
  • 8h26 55-59 ans
  • 8h34 50-54 ans
  • 8h42 25-29 ans
  • 8h49 18-24 ans
  • 8h58 45-49 ans

Autant dire que ça peut paraitre très long pour les derniers partant(e)s. Je décide de ne pas aller voir le départ des femmes et de directement aller me trouver une place près de la sortie de la natation et du parc à vélo. Je rate le départ en vélo des pros (on me dit que ça valait la peine… parce que certaines n’ont apparemment pas bien géré mais bon, ça arrive à tout le monde!) mais j’arrive à trouver une place à la fin de la sortie de l’eau (qui est très longue) et juste avant l’entrée dans le parc à vélos. Nickel pour encourager les filles que je connais (ou même les autres hein) sans être trop près des baffles et de la grosse foule.

ironman world championship 70.3 nelson Mandela bay woman race

J’aperçois facilement les filles comme je suis bien mise et j’arrive à encourager tout le monde ! Comme le tracker ironman me signale leur sortie de l’eau plus bas, je sais qu’elles arrivaient incessamment sous peu près de moi ! Quand même bien pratique cette application !

UNE BOUCLE À VÉLO SOUS LE VENT

On voit très vite aux moyennes des filles (général hein) qu’elles partent avec un vent de face ! Comme le tour en vélo ne fait qu’une boucle, on a le temps de retourner à la première transition pour trouver une place et encourager tout le monde ! Je ne traine pas trop quand même car j’aime bien encourager tout le monde et j’aimerais voir aussi les pros à pied. Ce n’est pas tous les jours et sur toutes les courses qu’on peut les voir ! Surtout qu’ici comme Julien ne fait pas cette course là (oui je vous jure, ce n’est pas une dame) je peux en profiter un peu plus.

J’aurais donc la chance de croiser et encourager Daniela Ryf et Lucy Charles sur leur duel en course à pied au début du tour. Une fois que je suis revenue à la T2 je trouve une place entre l’arrivée du vélo et le début de la course à pied comme ça je vois tout le monde deux fois !

Y a plus qu’à camper là et attendre de voir les copines passer !

21,1KM DE COURSE À PIED

ironman world championship 70.3 nelson Mandela bay port Elizabeth south africa pro woman Daniela ryf

J’ai donc réussi à trouver une place assez chouette où je peux voir l’arrivée et le départ. Du coup ça me laisse le temps de savoir qui arrive (encore une fois, en fonction de l’application) et de ne pas les rater au départ à pied.

Une fois que tout le monde est en route pour la course à pied j’essaye de remonter là où il y a un peu moins de monde pour pouvoir encore une fois encourager ! Je suis pratiquement remontée jusque à notre guesthouse où j’y retrouve Julien qui a fait son entrainement à pied. C’est vraiment chouette de voir toute une bande de nanas, se défoncer, chacune à son niveau, sur cette si belle course !

Toutes les filles sont arrivées, c’est le moment de les laisser profiter de ce moment à elles ! On laissera notre coach fêter sa course avec son cher et tendre au resto et nous on se conditionne pour le lendemain !

DEMAIN, AU TOUR DES HOMMES !

Julien, Oli, Nicky et Vincent seront les prochains à prendre le départ de cette course tant attendue ! Je vous laisse découvrir le récit de Julien et moi, je reviens dans un prochain article pour vous raconter sa course mais version #teamsupport !

A bientôt !

2fortri ironman world championship 70.3 nelson Mandela bay tri couple