Objectif 2018: Ironman Luxembourg 70.3- Elle


Elle, Triathlon / dimanche, novembre 26th, 2017

En voilà un article bien différent ! Qui aurait cru, moi, que je ferais un jour un 70.3 (ou plutôt un jour « proche ») ? Pas moi en tout cas! Je suis inscrite depuis quelques temps mais je n’en parle que maintenant. J’ai fait le choix de ne pas trop en parler autour de moi et j’ai vraiment envie de vous expliquer pourquoi (si vous voulez rester en bons termes haha). Trève de plaisanterie, mes raisons sont un peu spéciales, mais encore une fois, je souhaite partager ça avec vous ! Il est temps que je vous explique cette aventure qui commence pour l’Ironman Luxembourg sur un 70.3!

• QUAND L’ENVIE EST ARRIVÉE •

Mon désir de prendre le départ sur un 70.3 avait déjà germé dans ma tête l’année passée quand j’avais accompagné Julien sur l’Ironman 70.3 de Vichy. Finalement, moi aussi un jour je serais capable de le faire! En m’entrainant comme il faut, en prenant le temps et en m’amusant !

« Je ferais certainement mon premier à Vichy »! L’Auvergne est une très belle région, je connais le circuit, l’ambiance est géniale et la météo est au rendez-vous !

Cete année, avec la qualification de Julien aux Championnats du monde Ironman 70.3, j’ai décidé de changer mes plans!

qualification championnats du monde Ironman 70.3 julien Desart Afrique du Sud 2fortri

• POURQUOI UN 70.3 MAINTENANT ? •

Tout simplement car nous avons d’autres projets après l’Afrique du Sud et personnellement je ne sais pas si j’aurais le temps, l’envie ou même la possibilité de caser des charges d’entrainement plus importantes après notre voyage. Alors pourquoi pas maintenant finalement? La distance en natation n’est pas un problème, le parcours en vélo n’est pas ce qui m’effraie le plus. Ma peur c’est la course à pied. Le semi-marathon est une distance qui, à l’heure actuelle, m’est encore inconnue.

Mais j’ai encore 7 mois pour préparer la distance et les enchainements des trois disciplines. Je pense que c’est largement faisable et au pire je terminerai au mental. Finalement, il n’y a que moi qui ne m’en croyait pas capable (jusqu’à ce que je m’inscrive héhé).

• POURQUOI L’IRONMAN LUXEMBOURG ? •

ironman Luxembourg région Moselle Ironman 70.3 2fortri Marine Boulanger

Le Luxembourg est un choix stratégique. Assez tôt par rapport à l’Afrique du Sud pour nous permettre de ne pas ajouter du stress en plus à notre voyage début Septembre. Pas trop loin car les championnats du monde vont déjà nous coûter cher… Le Luxembourg ne nécessite pas de prendre de congés spécifiques, un trajet long et fatiguant et plusieurs nuits d’hôtel.

Une des raisons qui m’a motivée également à prendre le départ de la course c’est que beaucoup de personnes de mon club ou coachées par mes entraineurs seront là aussi. Et il n’y a rien de plus « dopant » pour moi, que de croiser les gens et de les encourager et surtout d’entendre leurs encouragements! Je ne serais pas seule et j’ai déjà hâte de partager tout ça avec eux !

Enfin, un labellisé parce qu’après avoir accompagné Julien à deux reprises sur Vichy, j’ai envie de vivre ce qu’on appelle « l’expérience Ironman ». J’ai envie de vivre une course où je ne devrais m’inquiéter de rien. Pas de risque de voiture, une arrivée de feu, des encouragements de dingue, un parcours correct, etc… Finalement je ne l’ai toujours vécu que comme supporter et c’était déjà un très bon souvenir ! Donc je pense qu’en tant qu’athlète ça ne peut être que mieux.

Alors oui, c’est cher. Mais ça va me booster !

Ironman Vichy 70.3 Marine Iron Girl 2017 2fortri

• POURQUOI NE PAS EN AVOIR PARLÉ PLUS TÔT ? •

J’avoue que je suis un peu fatiguée des personnes qui viennent me challenger. Moi je ne demande rien. Mon seul objectif 2018: prendre du plaisir. Alors oui, il y a des « sous-objectifs » comme faire les temps demandés par l’entraineur, me défoncer à l’entrainement, battre mes chronos sur courses similaires etc… Mais tous ces objectifs ne me concernent que moi. Pas les autres.

Alors je suis un peu fatiguée quand on me dit « et toi, tu fais combien de fractionnés semaine ? » « et toi, tu vas courir combien de fois semaine ? » « et quoi quand tu nages, tu nages à quelle allure ? » « l’année prochaine je vais essayer de te battre sur les courses » (pas dit directement comme ça mais c’est comme ça que je l’interprète ). « Oh t’as pas été t’entrainer ces derniers jours, ça cache quelque chose? » Non, juste pas envie! Bref, toutes des comparaisons, remarques, etc.

Mais laissez-moi tranquille! Oui je suis super contente d’avoir gagné la Ladies Cup. Est-ce que c’était prévu? Bin non! En début de saison mes objectifs étaient de participer le plus possible aux deux challenges qui me concernent : Le challenge du club, notre « jeu de l’oie » et la Ladies Cup. Les circuits sont accessibles et j’avais envie de faire plus de courses pour profiter de la saison à fond.

Au début d’une course est-ce que je vise un podium ? Non. Je vise juste de donner ce dont je suis capable, ce dont je me sens capable. Si je fais un podium général ou catégorie bin oui c’est génial. Mais si non? C’est pas grave! Si la course s’est bien passée tant mieux, j’en garde un bon souvenir. Le cas contraire, ça me sert de « leçon » et ça m’apprends surtout à me connaitre.

Stop aux comparaisons!

Arrêtez de me demander combien de fois semaine je fais de l’intervalle, combien de kilomètres je roule. Si je vais dehors ou si je fais du rouleau. Si je vais nager librement ou si je prends des cours. Si je fais de la muscu. Du Yoga. Si je prends des compléments alimentaires. Si je me suis mis des implants aux mollets, ou encore des nageoires! Nos objectifs ne sont pas pareils, notre manière d’y arriver est différente. Et surtout nous ne venons pas tous avec les mêmes acquis et nos progressions ne sont pas similaires! Challengez ceux qui ont envie de l’être. Moi je me challenge seule. Le reste ce n’est que du fun, du partage et surtout beaucoup d’amusement avec les autres sur les courses (ou encore avant et/ou après).

Alors oui, je participe à mon premier Ironman 70.3 mais ne me demandez pas mon chrono. Je n’en sais rien, tout ce que je veux c’est être dans la barrière horaire, en profiter un maximum et en garder un souvenir mémorable avec les tri-potes!

Alors amusez-vous ! On a tendance à trop vite l’oublier, la vie est trop courte !