Le triathlon Oupeye – Lui


Lui, Triathlon / lundi, novembre 13th, 2017

Nous voici déjà arrivé à la fin de la saison 2017 de triathlon, et celle-ci se clôture avec le triathlon d’Oupeye. Je n’attends rien de ce triathlon, j’y viens avec dans l’idée de m’amuser et de donner le meilleur de moi-même.

L’après vichy n’est pas simple ! Sans réel but pour cette fin de saison 2017, la motivation a du mal à redémarrer. La semaine précédant ce triathlon d’Oupeye, nous étions à celui d’Opprebais. Malheureusement, après une bonne natation, je me retrouve dans le premier virage à jouer l’équilibriste pour éviter la chute. Autrement dit, la partie vélo s’est fait en retenue. Ce n’est pas le moment de tomber ! Et pour ce qui est de la partie pédestre, c’était dur, des jambes lourdes. Vraiment pas bon. Moi qui pensais que je serais revenu plus fort qu’à Vichy. Je suis déçu de moi.

La dernière semaine

Le choix de faire une semaine de préparation ne s’est pas vraiment posé la question. Après une bonne frite après Opprebais, il n’y aura pas de J-4 et autres fioritures. Nous ferons attention la veille mais rien de plus pour ce préparer.

burger grill triathlon regroupement 2fortri julien desart marine boulanger Niilah julien_triathlète
Après les épreuves sportives entre amis il est toujours bon de se retrouver là-bas.

Début de semaine

Après 2 jours passés à la clinique du sommeil me voici renté à la maison. Avec une Série de 200 assez rapides le mercredi. Et si les entraînements reprennent, l’envie y est également. Je suis pensif sur ce dernier triathlon. Une natation annoncée en Meuse puis redirigée vers la piscine, un circuit vélo qui a changé par rapport à celui de l’édition 2016, donc nous sommes un peu perplexe.

Oupeye 2017

Nous voici, dimanche matin partis pour les contrées de l’Est, oui, enfin… Liège c’est pas non plus la Pologne. Arrivés avec un peu d’avance, nous nous dépêchons à faire le tour de reconnaissance. Là je suis assez content, le parcours est redevenu plat. Après ce petit tour de chauffe, je m’empresse de remettre mes roues de compétitions car le circuit est full plat et les routes ne sont pas aussi abimées qu’à Opprebais, où j’avais fait le choix des roues d’entrainement. Un peu de pression quand même car je dois changer également de cassette car je n’en possède qu’une.

L’avant course

Je rejoindrais Marine et le GTC crew, au parc à vélo, pour y placer mes affaires. Je fais quelques fois la navette entre la piscine et mon vélo pour voir si rien n’a bougé. Au moment de prendre mes lunettes de natation, je les casse. Et Merde ! Je fonce voir Marine, on s’arrange elle me prêtera les siennes à sa sortie d’eau. Heureusement on ne partait pas dans la même vague ! J’avais fait le choix de partir 30min après eux.

GTC triathlon 2fortri gembloux marine boulanger desart julien Niilah Gembloux triathlon club
La grande famille du GTC et évidement je suis toujours en retard

11h30, le départ

J’avais choisi de partir plus tard en concordance avec l’année précédente où les athlètes plus rapides partiraient plus tard. Certains avait fait le choix inverses. Dans ma vague, il y a 2 très fort. Dont le premier, qui est allé à Hawai, il y a quelques semaines et un autre dans l’équipe Belge. J’ai de la chance car le deuxième, Mertens Julien, part dans ma vague. Je suis accompagné de Tom Fosseur également. On décide donc que je prendrais la deuxième place derrière julien. Il m’annonce faire en dessous des 7 min pour 500m.  » Euh okay, je t’en prie » ou dans ma tête c’est « tiens le ça te fera de l’entrainement »

via GIPHY

 

C’est parti

Il va falloir attendre 50m pour que notre placement soit idéal. Julien passe devant naturellement et je me mets dans ses pieds. Franchement, quel nageur et quel natation de dingue. J’ai pris mon pieds ou ses pieds pendant 500 m, ça on peut le dire. Je ne ressens pas l’effort et pourtant je sens que l’on avance. C’est une machine ce mec. On va tellement vite que je ne sais plus ou j’en suis dans mes comptes. Toute façon quand il sort je sors. Ah ben voila, 6’55 pour 500m.

Je le suis, si je peux m’en servir comme repère à vélo ça peut-être motivant.

Sur le Vélo

Me voici parti comme à mon habitude à fond, mais le temps que les jambes commencent à tourner il a déjà pris de l’avance. Je fais donc ma course pour moi, avec mes moyennes et mes cadences de pédalages. Je vois que je ne suis pas loin des 40 km/h avec pas mal de petite relances. A part revenir sur les vagues précédentes, je ne croise personne. C’est juste moi et mon petit vélo. Alors je fonce, je m’hydrate bien pour être certains d’être prêt à pied.

A quelques kilomètres de l’arrivée, je ne sais plus si je sors ici ou si je dois refaire un tour. Ma montre ne m’indique que 17 km à 2 bon kilomètres de l’arrivée. Je vois fabien, du GTC, je lui crie dessus pour savoir si c’est bien 4tours . Je pense qu’il a du beaucoup rire.

A la transition impossible de courir, le sol fait vraiment trop mal aux pieds.

A pied, à fond

Je pense actuellement que je suis 2 ème de ma vague. Je n’avais pas vu, le Master. J’avais pensé faire la partie CAP, sans chaussettes mais incertain de comment ça allait se passer, je décide d’en mettre quand même au dernier moment.

Premier kilomètre, je ne force pas j’essaie juste de me mettre dans un rythme cool. « bip » « bip » 4’12 /km. C’est bon ça, allez on y va on lâche rien. Je passe en 4’00 /km voir en dessous. Courir plus vite pour le moment c’est vraiment compliqué mais je m’étonne à passer agréablement en 3’50 voir 3’40. Avec Tom, à chaque fois que l’on se croise, on s’encourage. Le Club est là et fait de même!

Au moment de commencer le deuxième tour, j’ai une fusée qui me passe. Malheureusement, il me prend très vite 30 m et je n’arrive pas à sauter dans ses pieds. J’essaie pourtant d’accélérer. Je vois qu’il se retourne de peur que je le rattrape. Dans les 400 derniers mètres ce n’est plus possible, je donne tout et lui aussi. Les places resterons inchangées.

 

Résultat d’Oupeye

Je clôture ce triathlon d’Oupeye en 56’26. Je suis très très content que la forme soit revenue sur cette fin de saison et surtout après les mauvaises sensations d’Opprebais.

Finalement, je termine 6ème au classement général, mais réellement 5ème suite à une disqualification du 2ème pour drafting. Je me place 3 ème de ma catégorie, avec la fusée en 2ème place et julien en 1ère place.

Très très heureux de ce triathlon, de plus que Marine part elle aussi à la chasse aux podiums. Je vous laisse le lien vers sa course d’Oupeye.

Vous pouvez retrouver un petit vlog après ce dernier triathlon 2017.