5 signes que tu n’es plus une triathlète débutante!


Conseils, Elle, Triathlon / vendredi, octobre 13th, 2017

Ca y est mesdames, la saison de triathlon 2017 est officiellement terminée! Les récits de course vont se faire plus rares alors il est temps de passer aux sujets un peu moins… formels! Un petit article basé sur le ton de l’humour, pour nous mesdames (pour vous aussi messieurs); mais qui me rappelle chaque jour un peu plus qu’on a tous débuté quelque part! Et on a toutes des butées sur notre vélo! oui oui! Voici donc 5 preuves que tu n’es plus une triathlète débutante, toi là-bas!

Souviens toi, c’est ta première saison, ton premier tri. Tout le monde parle de T1, T2 (bon normalement ça tu sais déjà…); de prolongateurs, des pédales auto, des temps de nage, de moyenne à vélo, de moyenne à pied (je cours en du 3’55 au kilo… uh?) en minutes au kilomètre,… de quoi faire tourner la tête quand toi tu veux juste te prouver à toi même, ce petit brin de femme, que toi aussi, tu peux le faire et peu importe la vitesse!

1. Tu ne cours plus en kilomètres/heure mais en minutes/kilomètre

via GIPHY

Mais si tu viens de la course à pied c’est déjà le cas! Moi ce n’était pas mon cas (je viens du hockey sur glace où la vitesse du palet se compte en kilomètres/heure haha) alors j’étais complètement larguée. Je me souviens de Julien qui me disait « mets ta montre en minutes au kilomètre c’est plus facile ». Oui, mon chéri (en vrai on s’appelle pas comme ça hein), mais je n’y comprends quand même rien, et à la vitesse où je cours…

Mais ce temps là est révolu! Maintenant je me surprends moi même à être capable de donner mes moyennes en entrainements et en course (avant je courais juste « plus vite »). Sans compter que je comprends quelque chose quand on me dit « tcheu celui-là il a couru pendant x kilomètres en dessous du 3′ au kilo ». Je ne suis pas encore capable de convertir en kilomètres/heure. Mais pour ça il y a les convertisseurs en ligne!

2. T’as une checklist toute prête pour le jour de ta course

via GIPHY

D’ailleurs Julien rigole toujours de moi parce que j’écris « vélo » sur ma liste! Bah dès fois c’est tellement gros que ça risque de m’arriver un jour (et j’en ai déjà rêvé la nuit)! D’ailleurs, je vous invite à aller consulter la liste très complète de Girlytriathlète que vous pouvez trouver sur son blog! Liste encore plus pratique si vous participez à une course Ironman où vous devez déposer vos affaires la veille et dans différents sacs pour les transitions!

3. Tu comprends ce qu’on te raconte quand on te parle de ton vélo

via GIPHY

« Et donc un conseil, à partir de cet endroit là tu mets tout à droite/à gauche/ sur ton gros braquet/ sur ton petit braquet » ou encore « descends une à droite ». Mais moi quand j’ai commencé le vélo, je ne comprenais rien! Une à droite sur la cassette ou sur la manette? Et si on me le disait pendant que je roulais alors c’était peine perdue. Bon, je vais pas vous mentir, la majorité de ce que j’ai appris en mécanique vélo c’est soit de Julien soit via le boulot. Vendeuse cycle/running dans un Decathlon, je peux vous dire que j’ai du apprendre à monter des vélos.

Bref, ça n’empêche que au delà de la théorie, quand tu avales les kilomètres sur ton vélo, tu apprends à le connaitre et à avoir plus confiance et surtout à savoir ce que tu peux te permettre dessus! Les roues profilées, à bâtons, plaine, cintre, dura-ace blablabla tous ces termes ne te serons plus inconnus!

4. Le bronzage de la triathlète ne te fait plus peur

via GIPHY

Au tout début je me disais que c’était vraiment très moche ces traces de bronzage! Et maintenant… j’adore voir les premières traces du cuissard sur les cuisses! Par contre je ne me cache pas en vacances, je fais mon maximum pour rattraper le blanc du haut des cuisses et essayer d’adoucir le bronzage haha!

5. T’es triste mais t’es contente que la saison se termine

via GIPHY

Et puis après une saison, que ce soit ta première ou non, t’es contente que ça se termine mais… tu penses déjà à l’année suivante et tu commences à faire ton calendrier des courses! Et ça que tu sois débutante ou confirmée…

N’oubliez pas le principal les filles (et les gars aussi), amusez-vous! Tant que vous prenez du plaisir, que vous faites vos courses pour vous, pour vous challenger et pour vous amuser (même dans la douleur), tout ira bien!

via GIPHY