Direction Oupeye pour le dernier triathlon de la saison 2017!


Course, Triathlon / samedi, septembre 30th, 2017

Ca y est, c’est le dernier triathlon de la saison! Un moment tant attendu car la saison a été longue, mais avec une pointe de nostalgie. Parce que oui, c’est « déjà » fini.

C’est toujours avec plaisir que je me lève un matin de course car j’adore le petit déjeuner de course! Mais là ça commence à faire beaucoup! J’ai quand même eu une « grosse » saison, surtout en deuxième partie, où les courses se sont enchainées pratiquement weekend sur weekend. Mais c’était mon choix. J’avais envie d’être sur toutes les courses du challenge Ladies Cup et de celles du club.

Ma fin de saison a failli être légèrement modifiée car après le triathlon d’Opprebais j’ai cru avoir une fracture de fatigue au niveau du talon. Heureusement il n’en était rien (inflammation des tissus mous) du coup aucun soucis pour courir!

J’ai, en plus du talon, eu un rhume qui m’a assez bien claquée mais heureusement j’étais en forme pour Oupeye! Dans l’auto je ne pense qu’à une chose, « ça y est, après celui-ci c’est tout ». Il va me rester un peu plus d’1h dans ma bulle de triathlon…

• UN DÉPART MADE IN GTC! •

dernier triathlon de la saison Oupeye

Avec le club on s’est pratiquement tous inscrits dans la même vague et par chance nous sommes tous ensemble dans les couloirs (sauf un monsieur qu’on ne connaissait pas qui était dans notre couloir). On s’arrange un peu entre nous histoire d’éviter les dépassements et de nager « confortablement ».

Avec Grégory on décide que je passe devant. Je lui dit que au pire (on a jamais nagé ensemble) si il nage plus vite il me dépasse et c’est réglé haha. Je décide de partir en 2x 9 temps pour mettre une patate et garder le tête de course. Chose faite mais à chaque fois je perds du temps malgré tout à devoir remettre mon bonnet, à faire mes demi-tour, etc.

Je crois que c’est la première fois que je ne me plante pas dans le compte de mes longueurs haha et je sors de l’eau en 00:08:54! J’ai bien nagé mais pas fait d’exploit. La prochaine fois je ne réfléchis pas: je mets deux bonnets. Un qui tient sur ma tête et celui de l’organisation (qui ne tient pas…).

• UNE MOYENNE EN VÉLO COMME JAMAIS! •

Je file vers le parc à transition, j’enfile chaussures (mais pas chaussettes!), casque, dossard, et en voiture Simone. Et en courant pour sortir de la transition je me rends compte que oui, j’ai oublié quelque chose. Ma compote! Depuis le début je me dis « tu as oublié quelque chose, tu as oublié quelque chose ». Je vérifie tout, non il me semble que c’est bon. Eh bien non!

Tant pis, je ferais sans, pas le choix! Je démarre pour 4 boucles en vélo! Comme c’est la deuxième année que je fais ce triathlon je pensais que le parcours avait changé! Mais en fait c’est l’année passée que ce n’était pas le parcours habituel! Cette année, c’est encore plus roulant! Je me fais vraiment plaisir et essaye de ne pas trop rester sur la réserve!

• CA PASSE VITE QUATRE TOURS! •

Un tour, deux tours, trois tours, quatre tours, waouw, ça passe vite! Le premier tour je jauge un peu avec la vitesse comment négocier mes tournants. Malgré un tour de reconnaissance ce n’est pas la même vitesse donc je recalcule un peu mes trajectoires. Je sais déjà où sont les nids de poule à éviter et les tournants un peu plus « dangereux ».

Le quatrième tour je rigole un peu car un copain du club me dépasse, et en voulant l’encourager je tourne la tête et… je me rends compte qu’il y a un gars qui draft tranquillement dans ma roue!

Pour ceux qui ne savent pas, le drafting consiste à se mettre dans la roue d’un cycliste pour profiter de son aspiration. C’est donc le cycliste de devant qui prends le vent de face et fourni l’effort pendant que celui qui draft s’économise (le principe du peloton quoi).

Ici le drafting est interdit. Quand je vois le gars je lui crie « ça va le drafting, tranquille? » pas de réaction de sa part, « allez, dépasse mec! » il reste dans ma roue. Ok quoi! Franchement j’ai 10kg de trop, j’ai un vélo qui en pèse tout autant, je roule depuis deux ans donc pas de gros niveau et le mec il draft derrière moi!

Lâche moiiii!

J’essaye de l’embêter dans le tournant suivant mais on voit qu’il a l’habitude de lire ce qui est écrit sur les petites étiquette des maillots cyclistes… pfff! Il m’énervait! Evidemment on arrive sur le chemin du halage, avant de tourner et de repasser devant le parc à transitions (où il y a donc plein de monde pour constater son drafting). Donc une fois dans la petite côte, il décolle et il s’en va. En tout cas, à ces gens là, je n’ai qu’une chose à dire: moi au moins, mon chrono je sais que je le mérite de la première à la dernière seconde et que je n’ai ni triché, ni profité de l’effort de quelqu’un d’autre. Et j’espère franchement que ce monsieur aura le plaisir de lire mon article et surtout qu’il se reconnaitra!!!

Bref, tout ça pour dire que j’ai fait un excellent vélo (de loin le meilleur en course) où je boucle 18,4km en 33 minutes! J’ai une moyenne de 32,2km/h!

• UNE COURSE À PIED UN PEU LONGUE À MON GOÛT! •

Malgré la petite distance elle m’a semblé longue! Encore une fois je sais que c’est là que je perds tout… Mais ça n’empêche pas de donner le meilleur de soi même! On démarre du parc à transition, on rejoint le halage, on fait demi-tour on revient, un tour de piste et on repart sur le halage. Le tour de piste me semble long mais je sais que la seconde fois que j’y serais ce sera pour l’arrivée!

Je ne regarde pas mon chrono, je n’ai pas envie de me démoraliser ou même de perdre du temps à le voir et commencer à me dire « ah donc ça veut dire que j’ai roulé en autant etc…).

J’ai parcouru 4,75km en 00:26:38 donc j’ai couru en moyenne à du 5’37″/km! Assez contente car c’est dans mes meilleurs temps en course à pied!

Les trois disciplines plus mes temps de transitions me donnent un résultat final de…. 1h12! Jeeeeeesus Christ (à lire à l’anglaise). 6 minutes de mieux qu’à Chièvres (sur un parcours plus court en vélo ici par contre) mais dans l’ensemble toutes mes moyennes sont meilleures! Je n’en reviens pas!

dernier triathlon de la saison Oupeye

• IK BEN ÉTONNÉE! •

J’avoue que ce qui m’a le plus scotché c’est ma moyenne en vélo! J’arrive juste derrière Valérie qui est restée devant moi tout le temps (sortie avant moi de la natation) je n’ai jamais pu la rattraper mais je ne me faisais pas de films non plus! Par contre c’était hyper motivant de la croiser à pied et d’essayer de ne pas perdre trop de distance (on parle quand même ne minutes, ne nous enflammons pas)!

Ce qui me met encore plus de baume au coeur c’est que pour cette dernière course, elle se termine en apothéose car je suis 3ème dame et 1ère catégorie! Mes deux premiers podiums en triathlon, quelle motivation!

C’est un triathlon qui est très chouette et rapide, surtout en fin de saison! On se croise pas mal en course à pied et ça permet de se motiver surtout quand beaucoup de personnes du club y participent!

En attendant mon article rétrospective de courses, n’hésitez pas à aller voir où nous étions présents ainsi que nos résultats!