Triathlon des Lacs de l’Eau d’Heure – Elle


Course, Elle, Triathlon / jeudi, juin 8th, 2017

Depuis 3 ans j’y encourage Julien et l’année passée j’y prenais le départ en relais natation! Accompagnée d’une équipe 100% GTC Girls! Trop peu confiante en mes capacités de cycliste pour le faire seule… trop peur de ne pas être à la hauteur, je n’osais pas me lancer en individuel. Mais cette année, fini les excuses! J’ai participé, en individuel, à la distance promo du célèbre Triathlon des Lacs de l’Eau d’Heure!

L’année passée l’eau était assez froide (13°c) et d’ailleurs vous pouvez lire mon CR 2016 ici. Au vu du thermomètre élevé les jours précédents la course, j’espérais secrètement que l’eau soit moins froide… Même si nous nageons en combinaison, ça n’empêche pas que l’eau est froide et qu’on sent quand même la température!

L’eau est annoncée à 17°c, c’est déjà un stress en moins pour la course! Le jour J nous arrivons assez tôt pour être certains de trouver de la place assez proche de la course mais aussi pour prendre notre temps. Un dernier petit repas trois heures avant la course, le retrait des dossards, puces, etc. On a même eu le temps de faire une petite reconnaissance du parcours à vélo. Là je me rends compte que ce ne sera pas une partie de franche rigolade, mais pas d’excuses et pas de marche arrière! Je me dis que ça pourrait être pire… je pourrais faire le distance olympique!

Natation – 600m

triathlon des Lacs de l'Eau d'Heure 2fortri Elle Marine Promo
Partie natation distance promo

Je dépose mes affaires au parc à transitions et je perds Julien de vue. Lorsque je souhaite me diriger vers le départ en natation je me rends compte que je ne le vois nulle part. Je commence un peu à « paniquer » pour le fameux bisou d’avant course, mais surtout pour l’encourager avant le départ! Je dois réagir et assez vite car le départ est donné plus loin et je ne sais pas où il est!

J’enfile le bas de ma combinaison et je me précipite jusque la, remplie d’espoir qu’il ne soit pas encore dans l’eau! Heureusement ce n’est pas le cas et j’ai le temps de le voir avant le départ. Une fois que les hommes ont démarré, nous pouvons rentrer dans l’eau et nous positionner. Je suis dans les premières et j’en profite pour rentrer à mon aise et m’aligner sur le départ, un peu chaotique.

On nous dit de venir plus sur la droite (départ avec la bouée orange sur notre gauche), puis on nous demande de reculer car avec le courant, forcément, on avance. Je rigole avec la dame qui est dans le kayak en disant qu’on nous fait faire une petite Macarena comme échauffement. Je présume que le départ aura du retard car il y a encore des femmes qui sont seulement en train de se mettre à l’eau.

Sauf qu’en fait non! Là on entends comme une alarme de mégaphone (comme pour le départ des hommes). Sauf que rien n’a été annoncé et surtout tout le monde n’est pas sur la ligne de départ!!! On est plusieurs à regarder la dame dans le kayak du genre « on peut démarrer ou pas? ». Je pense qu’elle était un peu surprise aussi et nous dit que… y a plus qu’à nager!

Je garde ma droite!

Bon, je suis tout à droite, en dehors de la masse. Plus ou moins en ligne droite avec la bouée orange qui est la première bouée à passer. Et que par la même occasion je ne doit pas trop dévier pour arriver à l’arche et sortir de l’eau.

Je commence à nager et j’essaye de me concentrer. Seulement je bouge trop ma tête et je déséquilibre mon corps. J’ai un peu de mal à regarder où je dois aller car ça me déstabilise de ne pas être au même endroit que les autres. Une respiration à droite, une respiration devant pour m’orienter, une à gauche pour vérifier que je ne fonce sur personne et ainsi de suite. Pas évident! J’ai de bonnes sensations mais sans plus. Je n’ai pas trop le temps de réfléchir que j’arrive sur le rivage avec les derniers hommes!

triathlon des Lacs de l'Eau d'Heure 2fortri Elle Marine Promo

Première transition un peu compliquée

Je sors de l’eau, j’enlève mon bonnet et je commence à enlever ma combinaison… et là, je galère! L’année passée je n’avais pas trop de soucis pour enlever ma combinaison donc ici ça me frustre un peu. Je peine à attraper la cordelette pour ouvrir la combinaison, ensuite je rencontre des difficultés à enlever mes manches et enfin, comme à la Gileppe, je fais tomber mon bonnet et mes lunettes dans le parc à vélo. Heureusement, pas comme à la Gileppe, je m’en rends compte et je ne dois faire qu’un ou deux pas pour récupérer mes affaires.

J’arrive devant ma zone de transition, j’enlève ma combinaison tant bien que mal, et c’est avec autant de difficultés que je mets mes chaussettes et me prépare pour le vélo. Pas le temps de râler ni de m’énerver, au fond de moi je me rappelle qu’avant tout, je dois prendre du plaisir!

Enfin je suis prête pour monter sur le vélo! L’avantage de sortir avec la fin des hommes et non loin des premières dames c’est qu’à la sortie du parc ça ne bouchonne pas!

Vélo – 22km 

triathlon des Lacs de l'Eau d'Heure 2fortri Elle Marine Promo
Parcours vélo distance promo

À la sortie du parc à vélo direction sur le barrage… d’emblée je croise un cycliste en sens inverse qui prévient qu’il faut une ambulance plus loin. Ca refroidi un peu, je m’attends au pire, est-ce Julien? Et peu importe qui c’est, j’espère que ce n’est pas trop grave malgré tout. Je dépasse le blessé qui est étendu sur le trottoir. Heureusement il n’est pas seul, mais il a l’air vachement sonné!

Je continue mon petit bonhomme de chemin et reprends quelques personnes (une ou deux peut être). Mais dans ma folle motivation, j’arrive dans la descente où j’y vais franc battants tout à droite sur le vélo, j’aperçois le turn point et… je ne réfléchis pas, je laisse tout à droite!

Pour ceux qui ne s’y connaissent pas trop « tout à droite » signifie que je suis sur mon grand plateau et sur ma plus grosse vitesse pour aller plus vite dans les descentes (puisqu’en pédalant on reprends encore de la vitesse).

Sauf que qui dit descente avec un turn point au bout, dis forcément montée après avoir fait demi tour. Mais monter avec tout à droite, c’est pas évident pour relancer. Surtout que comme je n’avais pas changé mes vitesses, j’ai voulu vite tout redescendre et croc croc croc… j’ai senti que ma chaine ne passait pas et qu’elle allait sauter.

triathlon des Lacs de l'Eau d'Heure 2fortri Elle Marine Promo

Un peu de mécanique sur le parcours

Du coup j’ai pris la décision de descendre carrément de mon vélo, faire tourner ma roue arrière et repasser mes vitesses convenablement. Je préférais perdre 2 minutes que de risquer de casser ma chaine en forçant… Du coup évidemment j’ai perdu quelques places et pas évident de rattraper mon retard!

Le parcours s’effectue sur la même route, avec deux tours et deux « turn point ». Après m’être fait avoir au premier demi-tour j’ai clairement anticipé les suivants! La côte située juste avant la plate taille et le barrage pique un peu la première fois et je sais qu’elle va encore piquer après. Heureusement les gens nous encouragent et je croise pas mal de monde du club qui m’encouragent sur le vélo. Malheureusement je les vois à la dernière minute et du coup pas le temps d’encourager non plus qu’ils sont déjà trop loin!

Course à pied – 5km

triathlon des Lacs de l'Eau d'Heure 2fortri Elle Marine Promo
Parcours vélo distance promo

Je termine donc mon vélo, heureuse d’avoir réussi! Je ne suis pas une grimpeuse, j’ai encore beaucoup à apprendre en vélo et sur mon vélo! Mais malgré tout, j’ai gagné en confiance et ça, c’est ce dont je suis le plus fière! Même si j’ai encore beaucoup d’incertitudes (vous me suivez?).

Je rentre donc au parc à vélo où je constate quand dans notre zone c’est un peu le bordel. Les bacs sont de travers, mes affaires ont bougé… dans la précipitation on ne fait pas super attention! J’enfile mes chaussures, ma penne et c’est parti.

Depuis Bertrix où j’avais eu des douleurs en course à pied, je partais avec un peu d’appréhension. Je me dis que si je marche un peu avant de commencer à courir ça me fera du bien. Je pars en courant après quelques pas en marchant et là, je sens que, encore une fois, ça ne va pas.

À chaque fois, j’appréhende la course à pied!

J’ai une sorte de crampe d’un côté du ventre. Je sens que ce n’est pas digestif, ni même une sorte de point de côté. J’ai les jambes lourdes, je n’avance pas. Je pars doucement en me disant que ça ira mieux après et au pire je m’économise mais bon, après tout après c’est fini! Je mords sur ma chique, j’essaye d’avancer et de gagner l’ombre des arbres à l’entrée du bois.

Le turn point de la course à pied me semble être à l’autre bout des barrages. Je croise un coéquipier qui me dit que j’y suis bientôt, ouf, ça me rassure. Je marche une première fois en tapotant mes cuisses et en espérant que la douleur au ventre s’en aille, mais en vain.

A cela s’ajoute des crampes aux cuisses! Au moins je pense un peu moins à mon ventre! Au turn point il y a de quoi se rafraichir. J’en profite pour m’arrêter, boire un petit coup, marcher, me rafraichir et repartir. Le parcours à pied de ce triathlon n’est pas aussi évident qu’il en a l’air. Il y a beaucoup de petites relances, montées, descentes, ça attaque bien les cuissots malgré tout! En plus quand on ne connait pas trop c’est difficile de se repérer car sur 75% du parcours nous sommes dans les bois et tout se ressemble. Il n’y a pas énormément de points de repères pour se situer sur le parcours. A part les « bip » de ma montre, que je n’ose pas regarder, je ne sais pas trop où j’en suis.

On lâche rien jusqu’au finish!

triathlon des Lacs de l'Eau d'Heure 2fortri Elle Marine Promo

Je sors du bois, je sais que je ne suis pas loin! J’espère avoir les jambes pour pouvoir faire un sprint final mais j’en ai de moins en moins l’impression, surtout que le parcours a été changé et avant l’arrivée nous sommes dans un tournant étroit donc difficile de placer une accélération.

J’essaye de pousser un peu plus mais je sens mes cuisses se raidirent et m’envoyer balader…

Je clôture mon premier Triathlon promo des Lacs de l’Eau d’Heure, en 1h37, 260 D+ en vélo et les cuisses bien raides!

Mes sensations pour ce premier triathlon des Lacs de l’Eau d’Heure

Elles étaient bonnes en natation et en vélo malgré mon niveau de débutante (faut le dire, j’ai pas encore un niveau exceptionnel). Mais en course à pied ça a encore une fois été en difficulté. Ca m’attriste un peu de toujours terminer mes courses comme ça!

Je ne suis pas convaincue mais je pense que c’est peut être dû à une mauvaise position sur le vélo. Comparé à l’année passée on a avancé ma selle pour améliorer ma position sur les prolongateurs. Je n’ai plus mal au genou quand je roule et je me sens bien aussi sur mon vélo. Mais une fois que je le laisse et que je dois partir à pied, ça ne vas pas du tout. En entrainement transition ça se passe très bien mais je mets plus de temps puisque je dois rentrer le vélo et fermer les portes. Mais je me vois mal commencer à « prendre le thé » sur mes transitions…

Mais dans l’ensemble je suis contente de moi et de ma course! Et même de mon état d’esprit malgré le soucis technique et la grosse gêne en course à pied! J’ai déjà hâte de le refaire l’année prochaine et surtout… de battre mon propre record (j’espère)!