L’entourage des sportifs et surtout des triathlètes – Lui


Conseils, Course, Lui / dimanche, mars 5th, 2017

L’entourage du triathlète n’est que trop peu évoqué. Dans cet article, je vous parle de ce sujet qui est très important pour un sportif quel qu’il soit. L’entourage, la famille, les amis …etc toutes ces personnes contribuent à la réussite d’un objectif.

La famille, ces personnes qui nous entourent qui nous soutiennent, avec qui nous partageons nos bonnes et mauvaises journées. Du lever du soleil, jusqu’au moment où l’on ferme les yeux pour prendre du repos, celle-ci est là, prête à nous aider à nous épauler et nous faisons pareil pour eux. Même si les chamailleries, les prises de tête sont omniprésentes, il n’y a pas un jours où l’on ne peut pas compter sur elle.

entourage triathlon encouragement

L’entourage du triathlète

Vous vous dites sûrement, « Facile, il écrit un article parce qu’il à vu la vidéo d’un athlète non pro s’entraînant plus de 25 h semaine etc ». Oui et non, j’y avais déjà pensé il y a quelques temps mais je dois dire que je n’ai jamais eu le déclic d’aligner des mots autour de ce sujet; pour ma part relativement délicat. C’est vrai qu’après avoir vu cette vidéo, j’y ai réfléchi! Beaucoup réfléchi! Je ne suis pas le seul dans le cas. Mes partenaires d’entraînements qui eux aussi délaissent leur famille pour sortir s’entraîner, se donner à fond, tout ça pourquoi au final!?

 

 

Je vous laisse ci-dessous la vidéo de Jérémy Morel, 25 ans, responsable marketing pratiquant plus de 25 h d’entrainement par semaine pour le triathlon. Autrement dit je ne pense pas qu’il s’arrête à un moment donné.

« Je m’entraîne entre 25 et 30 h par semaine : je nage 5 fois, je roule quasi quotidiennement, je cours un peu plus d’un jour sur deux et je fais de la musculation en complément » détaille-t-il. « Le triathlon, c’est plus qu’une passion, c’est un mode de vie. Si je pratique ce sport, c’est pour les sensations qu’il procure, les valeurs qu’il apporte et le mental qu’il construit. »

Pourquoi je vous montre cette vidéo ? Car les mots sont justes, clairs et précis comme le scalpel du chirurgien. Nous délaissons notre entourage où en tout cas ce qu’il en reste au profit de quoi? Pour ces quelques minutes de bonheur que nous donne, comme injectée en intraveineuse, sur le dernier kilomètre de cet objectif et qui nous donne la capacité d’aller plus vite et de mettre un super smile sur notre face après plusieurs heures d’efforts.

D’un point de vue de l’athlète

Personnellement, je sais ce que je fais endurer à mes proches et à ma compagne. Bon j’ai de la chance, elle s’y lance à cœur joie dans le sport donc elle me rend la pareille. Pour ceux qui laisse leur conjoint et leurs enfants derrière, je sais que ce n’est pas facile. Si votre sportif n’a pas le cran de vous le dire, c’est dans ces lignes que vous trouverez ces remerciements.

Sachez que durant les nombreuses heures entraînements, énormément de pensées vont vers vous! C’est vous l’essence de l’athlète, qui l’encouragez, pour qui il avance plus vite. Vous l’attendez après ses compétitions ou les heures d’entraînements. Vous êtes docteur, masseur, coach mentale, cuisinier… etc. Sans vous, l’homme de fer qui se lève avant le soleil pour s’entraîner pour essayer de passer un peu de temps avec sa famille à certains moments de la journée, ne serait pas capable d’affronter toutes ces circonstances et ces douleurs.

Ironman de Vichy 70.3 2016 résumé compte rendu triathlon

Durant des séances ou il doit se surpasser, dans sa tête cela donne ça :  » 3 séries, à faire et je rentre voir xxx  » — bonheur –,  » X minutes à fond, ça va faire mal! Mais quand je serais en course j’irais plus vite et l’entourage sera fier », « Arrêter maintenant, oui je peux et personne n’en saura rien mais je devrais vivre avec! ». Tant de phrases qui passent à travers son esprit et qu’il l’encourage à être meilleur !

Du point de vu de l’entourage

entourage triathlon encouragement
Quand la famille te pousse à aller plus loin !

Vous le voyez de moins en moins à l’approche des objectifs durant la saison. Il n’est déjà plus là à votre réveil mesdames et messieurs. Il (l’athlète) reviendra peut-être à l’heure du déjeuner avec les petits pains pour les enfants qu’il croisera quelques minutes avant de repartir vers un quelconque entraînement. Vous n’avez rien vu que le week-end est là. Vous avez organisé un repas de famille. Pour lui ce ne sera pas possible avant au moins 13h – 13h30. Autrement dit prenez l’apéro sans lui, car il est parti pour une longue sortie endurance avec ses copains aussi fous que lui.

L’hiver est là, vous vous dites « oui, on va pouvoir aller promener dans la neige ou encore aller à un marché de Noël ». Non, impossible, car si pour vous la neige signifie de rester bien au chaud chez soit pour lui ça lui laisse le temps de s’entraîner dans la cave pendant que les autres ne savent pas s’entraîner et donc il deviendra plus fort! Vous lisez ces lignes et dans votre esprit c’est un homme sans cœur que vous avez en tête! C’est un égoïste! Il ne pense qu’à lui, on ne vit que pour lui !

 

 

En résumé, merci !

 

Ironman de Vichy 70.3 2016 résumé compte rendu triathlon

Ces quelques lignes sont pour vous. Simplement vous dire merci avec un grand M! Car sans l’entourage, l’athlète aurait encore un poids supplémentaire sur ses épaules. Sachez que votre soutient permet à de nombreux athlètes de réussir leurs objectifs. Qu’il soit de temps ou d’exploit, c’est grâce à vous! Alors, Merci !