Se résigner – Lui


Triathlon / mardi, septembre 13th, 2016

Il n’est jamais évident de se résigner ! Pourtant, dans certains cas, il le faut ! Suite aux traces qu’à laisser Vichy, j’ai dû, après le triathlon de Chièvres, me résigner à ne pas prendre le départ de celui d’Opprebais.

J’ai essayé de me retaper, de rester tranquille… Mais la nature en a voulu autrement. Ayant encore mes plaies ouvertes, au niveau de la hanche et du coude, je me suis résigné à ne pas prendre le départ de ce triathlon.

 

Résigner à ne pas prendre le départ d’Opprebais

S’il y avait bien un triathlon (en Belgique) sur lequel je voulais prendre le départ, en faîte je veux prendre part à tous les triathlons (AHAH ! ).

Opprebais, c’est par là que j’ai commencé. L’année passée, j’avais dû abandonner dans le dernier tour à vélo, car en changeant de vitesse j’avais plié la chaîne. Alors me voici en super forme pour faire quelque chose de bien sur cette épreuve jusqu’à ma belle gamelle!

se résigner triathlon opprebais belgique

De plus, ce triathlon offre la possibilité de prendre une place pour les championnats du monde de sur la distance quart. Même si je ne sais pas si j’en étais capable, c’est vrai que j’en rêvais un peu beaucoup !

Lundi, le jour de se résigner

Nous voici lundi, évaluant l’état de mes blessures et surtout le faite de ne pas avoir encore repris la natation ni la course à pied, me voici l’obligeance de me résigner à ne pas me lancer sur ce triathlon.

Vu l’engouement de cet événement, il ne m’a pas fallu beaucoup de temps pour revendre ma place. Ça, c’est le point positif !

Visons le Triathlon d’Oupeye.

La semaine qui suit le triathlon d’Opprebais, nous nous étions inscrits au triathlon d’Oupeye,sur la seule formule du sprint, pour pouvoir nous amuser une dernière fois avant de ranger nos petits avions de chasse. Pour moi ça sera synonyme de tout donner une dernière fois pour essayer d’aller chercher un podium. Ça me ferait plaisir de pouvoir vous compter ça ! Donc au travail !

 

Je sais que pour beaucoup, c’était leur premier quart, leur objectif et ils ont dû se résigner à ne pas y prendre part. Sachez que je compatis également et je me dis que notre saison 2017 en sera meilleure ! En tout cas, je vous le souhaite ! Et pour ceux qui se lanceront, je vous dis déjà « bonne chance ! »