Une journée chez les Sharks – Lui


Conseils, Course, En couple, Triathlon / mardi, juin 28th, 2016

Dimanche passé, Marine et moi avons passé notre journée à Couvin lors du triathlons des Sharks. Marine se lançait sur son 2ème promo au matin tandis que je prendrais le départ dans l’après-midi pour le quart une semaine seulement après le triathlon d’Indeland. Cela me permettra de faire le point sur mon état de forme ou de fatigue. Donc vous l’aurez compris que vous aurez droit à deux articles sur ce triathlon accompagné de nos visions.

Le triathlon des Sharks, c’est 3 parcours différents ! Un promo, un cross qui partiront du matin pour laisser place au quart de l’après midi. Il y a aussi une formule défi pour les plus courageux, c’est-à-dire prendre le départ du cross au matin pour ensuite faire le quart.

Comparé aux autres années, les parcours à vélo ont du être modifiés en raison des travaux qui ornent la région de Couvin.

Triathlon des sharks 2fortri Julien marine

Le triathlon des sharks

Le quart

Après l’arrivée de Marine, nous prendrons la direction de la voiture pour qu’elle me laisse ses affaires pour que je les range et ensuite préparer mes affaires.

Arrivé au parc à vélo pour y déposer mon matériel, je remarque que je ne suis pas loin de la sortie à vélo. C’est un points positif car vu l’état du sol fort meuble du parc à vélo, celui-ci n’aurait pas été bon de commencer à courir dessus. Après m’être installé, il faut rapidement prendre la direction du point d’eau car je n’ai pas regardé le temps. Je ne suis donc pas en avance !

La Natation

En rentrant dans les derniers dans l’eau, je prends vite la température de l’eau mais je n’ai pas l’échauffement le plus optimal! Il serait temps que je me place des barrières horaires sur mes triathlons pour être bien en avance dans l’eau.

Je fais un départ en natation un peu plus rapide que la semaine passée car nous partirons fort groupé. Pour bien me dégagé de la meute, je place une belle accélération. Vu de l’extérieur, je savais qu’il y avait plus que 1500 m en natation. Durant cette première partie, je ne force pas, 2 groupes se dessinent, les gens que je verrais au ravito de fin et ceux qui sont avec moi mais une fois sur le vélo vont me déboîter!

Je suis en tête du deuxième groupe les premiers ne sont pas loin mais marquent leur différence petit à petit. La partie natation est composée de 2 tours, après le dernier virage je ne m’occupe plus vraiment de ceux qui sont devant j’essaie de faire une belle ligne droite pour relier la berge. Je pense que je suis 18ème hors de l’eau en 28:20, je sors 16ème du parc à vélo malgré une transition pas évidente.

 

Le Vélo

Un petit saut et hop! C’est parti pour un peu moins de 40 km à vélo. J’essaie dans un premier temps de fermer mes chaussures avant la 1ère difficulté qui se situe dans le premier kilomètre. On passe la bosse, par la suite ça redescend, j’essaie donc de fermer mes chaussures de vélo mais celle de droite me résiste pendant vraiment longtemps. Je me suis dis que j’allais faire le vélo chaussures ouvertes.

De plus en plus, je pense à acheter des vraies chaussures de triathlon car c’est vraiment plus évident au niveau de la fermeture. La pluie vient à notre rencontre mais je roule le plus vite possible en faisant quand même attention.

Après quelques kilomètres me voilà repris par un ami que je vais suivre en point de mire pendant quelques kilomètres mais plus à son aise dans les bosses que moi et dans les virages sinueux je n’aurais plus de visu sur lui.

Les kilomètres passent assez vite et pour cause nous avons droit à de belles descentes qui amènent beaucoup de vitesse mais avec la pluie et la grêle il faut rester vigilant! Sur le chemin du retour, avec de la vitesse ainsi qu’avec l’état de la route, je vais crever de l’arrière mais je ne suis pas à plat, le vélo tourne bizarrement! J’arrive à l’aire de transition en 1H14, ça me donne un 31,1 de moyenne plutôt satisfait vu le dénivelé ainsi que le temps.

La course à pied

Le départ en course c’est une côte de 400 m vraiment raide. Je la monte vraiment légèrement et croise le 1er homme qui commence son 2 ème tour! Une grosse descente qui s’en suit pour n’avoir que du plat, celui-ci n’est pas fort évident car c’est sinueux et c’est parfois des faux plats montants.

Gil, un ami, va me rattraper, il sera étonné de me rattraper que dans la course à pied, vu qu’il à plutôt l’habitude de me reprendre à vélo. Nous ferons deux, voir trois kilomètres ensemble, après il me lâchera! Le tour est à réaliser 2 fois.

Durant le 2ème, je rattrape quelqu’un mais je ne sais pas accélérer plus que ça. Lui en revanche montrant des signes de fatigue semble vouloir accélérer le pas avec quelqu’un d’un peu plus frais à pied puisqu’il en est à son premier tour. Je le laisse faire, je ne répond pas aux attaques. Un de ses collègues d’équipe nous rejoins assez vite mais je ne suis pas capable de courir plus vite à au moins 3 kilomètres de l’arrivée.

Avec le half de la semaine passée dans les jambes ce n’est pas évident.

Voilà qu’ils se font la course, une aubaine peut-être ?  Soit les 2 vont la faire au finish en équipe et la c’est pas de bol pour moi ou l’un des deux va craquer et en plaçant une accélération je peux peut-être regagner une place. Ce que j’avais pensé arriva celui que j’avais rattrapé n’avais pas calculer la dernière côte, se retrouvant un peu casser au niveau des jambes j’en profite pour passer devant et finir ce triathlon des sharks en 2h28, pour une 31e place.

 

Donc nous voici avec ce triathlon des Sharks à la fin de la première partie de la saison 2016 qui me montre de bons signes. Maintenant place à un peu de repos et 15 jours en France sur l’îles de Noirmoutier, ou nous sommes déjà allé l’année passée. Ensuite nous prendrons la direction de l’objectif (THE ONE) : Ironman 70.3 de Vichy.